Comment savoir si on est allergique aux sulfites ?

Lorsque vous êtes un amoureux de la bière ou du vin, il est tout à fait possible que vous ayez une réaction allergique si votre organisme ne supporte pas de sulfite. En effet, pour conserver les boissons alcooliques sans altérer leur senteur, les experts de la brasserie utilisent des composés chimiques dont les sulfites. La consommation d’une dose élevée de sulfite peut s’avérer nocive.

Si par mégarde vous oubliez de vérifier la présence de sulfites avant de consommer une boisson ou un autre aliment, voici comment reconnaître une allergie aux sulfites.

A voir aussi : Combien de calorie dans une bière ?

Ce qu’il faut savoir

L’allergie est une réaction de l’organisme suite à la consommation d’une substance à laquelle il a été déjà en contact. Elle peut se manifester de plusieurs manières.

Pour les personnes allergiques aux sulfites, cette réaction peut avoir des conséquences sur le système immunitaire. Elle est encore plus grave lorsque l’individu présente déjà d’autres allergies notamment à l’aspirine.

A lire en complément : Comment fabriquer sa bière ?

Les symptômes d’une allergie aux sulfites

La réaction à l’ingestion d’un aliment ou boisson riche en sulfite se manifeste de maintes façons. Il faut attendre une trentaine de minutes après la consommation avant de commencer par observer les signes. Les organes du corps qui présentent le plus de risque d’être touchés sont le nez, les poumons, le système digestif et l’épiderme.

Au niveau du nez, la personne peut constater un écoulement nasal ou être prise par de forts éternuements. Il peut également avoir des démangeaisons ou des douleurs au ventre. Chez les personnes les plus sensibles aux sulfites, la survenue d’un asthme est possible. C’est dire donc que la consommation d’un tel composé est assez grave pour la santé. Vous devez donc faire plus attention à votre alimentation. En effet, dans certains cas graves, l’allergie aux sulfites s’est manifestée par un choc anaphylactique. Il s’agit d’une chute brutale de la tension artérielle qui peut occasionner l’évanouissement de l’individu, une baisse du rythme cardiaque et au pire des cas un arrêt cardiaque.

Lorsque vous ressentez une des gênes mentionnées ci-haut après la consommation d’un aliment ou d’une boisson, il est impératif de consulter au plus vite votre médecin. Les sulfites sont très couramment utilisés et peuvent être reconnus facilement sur les étiquettes des boissons alcooliques. Lorsque vous voyez sur une bouteille de bière ou de vin les inscriptions allant de E220 à E228, sachez qu’il s’agit bel et bien d’eux. Vous devez alors avoir une idée des différents produits comportant du sulfite.

Les aliments et boissons qui contiennent des sulfites

Ce sont des substances qui existent de façon naturelle dans certains aliments. Il s’agit des fruits et légumes en conserve, des jus de fruits, des condiments, du vinaigre, du vin et de la bière. En somme, vous les rencontrerez beaucoup plus dans les produits en conserve et congelés.

En dehors de ces aliments, vous pouvez les rencontrer de même dans les produits de la boulangerie, les charcuteries, les poissons et crustacés déshydratés et les produits à base de soja.

Vous pouvez les reconnaître facilement avec les noms tels que dioxyde de soufre, le bisulfite de sodium, l’acide sulfurique, etc. La meilleure manière pour éviter tout risque d’allergie est de lire attentivement les ingrédients de fabrication des produits alimentaires.

Show Buttons
Hide Buttons