Un mixage entre bière et érable : Un produit typiquement canadien !

Il suffit de mieux analyser le drapeau canadien pour se rendre compte que l’érable est d’une grande importance sur le territoire. Cet arbre contribue en effet à l’économie du pays. Il produit une eau qui est utilisée pour fabriquer un sirop exporté dans plus d’une cinquantaine de nations.

Aujourd’hui, les professionnels de la brasserie ont décidé d’intégrer cette eau dans le processus de réalisation de la bière. Quel est le plus que pourrait bien apporter une telle innovation ? Les détails ici.

A lire en complément : Combien de levure de bière par jour ?

La bière à l’érable : une production des brasseries canadiennes

Malgré son goût plus ou moins amer, la bière n’a pas cessé de faire des adeptes au fil des années. Il faut reconnaître que cette saveur que possède la boisson est l’une des raisons pour lesquelles certaines personnes évitent de la consommer.

C’est justement pour corriger cette mauvaise image du breuvage et rendre ce dernier accessible à un plus grand nombre d’individus que le concept de la bière à l’érable est né. Bien que cette boisson soit déjà disponible dans plusieurs pays, il faut garder à l’esprit que c’est le Canada qui est le pays qui produit le plus.

A découvrir également : Quelle est la meilleure bière ?

Cela n’a absolument rien d’étonnant, car près d’une dizaine de variétés d’espèces d’érable se trouvent sur ce territoire. De plus, le Canada est spécialisé dans la transformation de feuilles d’érable depuis des lustres.

La bière à base d’érable : un processus similaire à celui de la bière classique

Bien que la plupart des récentes bières produites par les brasseries canadiennes contiennent un nouvel élément, cela ne fait pas moins d’elles des breuvages alcoolisés. D’ailleurs, le procédé de fabrication de cette boisson revisitée est le même que celui de la bière classique.

En effet, pour produire normalement une bière, des grains sont tout simplement trempés dans de l’eau. Dans le cadre de la production de la bière tendance, l’orge et le seigle seront infusés dans de l’eau d’érable ou du sirop réalisé à partir de cet arbre.

À la fin du processus, c’est cette eau qui possède le plus grand taux des composants de la boisson. De plus, c’est le sucre obtenu des grains et celui présent dans l’eau d’érable qui donneront à la bière son caractère alcoolique. Au besoin, d’autres substances seront par ailleurs ajoutées comme les noisettes grillées, le houblon et le caramel.

La bière à l’érable : une boisson à privilégier

Il est vrai que la consommation d’alcool nuit à la santé. La bière à l’érable reste malgré tout une boisson à privilégier parmi la diversité d’alcools existant sur le marché, car l’ingrédient phare dont elle est composée lui prête ses propriétés. En effet, l’eau d’érable est une substance avec de multiples vertus.

Elle constitue à elle seule une source d’antioxydants, de vitamines, d’énergie, de minéraux, d’acides abscissique. De plus, il s’agit d’un sucrant naturel doté d’un indice glycémique faible. La bière à l’érable est donc une boisson à consommer dès que le besoin se fait sentir, cependant avec modération.

L’industrie canadienne vient une fois de plus de révéler au monde qu’elle est un as de l’innovation. Du sirop à l’érable, les brasseries de ce territoire ont à présent mis sur le marché la bière à base d’érable.

Il s’agit d’un produit qui s’accorde à tous les mets du terroir, car le goût amer d’autrefois de la bière classique semble aujourd’hui être un peu plus sucré.